Le virus de la grippe A pourrait-il être une cause de diabète de type 1 ?

Le virus de la grippe A pourrait-il être une cause de diabète de type 1

A la suite d’une étude*, un lien de causalité entre le virus de la grippe A et le développement du diabète de type 1 a été avancé.
Afin de mieux comprendre l’intuition des chercheurs ayant mené cette étude, étude qui a eu un retentissement mondial, commençons par passer brièvement en revue l’ensemble des caractéristiques du diabète de type 1. Le diabète est une pathologie caractérisée par un taux de glucose très élevé dans le sang; il existe différents types de diabète mais concentrons-nous sur le diabète de type 1. Il se développe plus particulièrement chez les enfants et les jeunes adultes, même s’il peut être observé chez des personnes de tout âge. Le diabète de type 1 est une pathologie où le pancréas n’est plus en mesure de produire de l’insuline et ce en raison de la destruction auto-immune des cellules responsables de la sécrétion de cette hormone. L’insuline, en modulant l’entrée du glucose dans les cellules, fournit l’énergie nécessaire à leur subsistance et empêche un excès de glucose dans le sang. Malheureusement, une glycémie élevée au fil du temps peut entraîner de graves complications aux systèmes cardiovasculaire et nerveux, aux reins, à la vue et même aux dents et aux gencives. Cependant, il est possible de suivre l’évolution de son diabète grâce à la mesure de la glycémie ou à un test sanguin appelé examen de l’hémoglobine glyquée (HbA1c).

Alors, c’est quoi le diabète?

Le diabète est la maladie caractérisée, comme écrit ci-dessus, par une hyperglycémie due à une altération de la capacité de l’organisme à utiliser le glucose, le principal sucre présent dans le sang. Parmi les différents symptômes nous pouvons citer les suivants:

  • soif intense (polydipsie)
  • mictions fréquentes (polyurie)
  • faim et fatigue anormales
  • perte de poids sans raison apparente
  • présence de plaies qui prennent du temps à cicatriser
  • peau sèche et démangeaisons
  • perte de sensation ou picotement dans les pieds
  • vue devenant flouePour vérifier si vous êtes diabétique, il suffit de faire une simple analyse de sang: si les résultats sont positifs, il est probable que vous deviez suivre, pour le reste de votre vie, un traitement à base soit d’hypoglycémiant oral soit d’injection d’insuline pour conserver votre équilibre glycémique.

Qu’est-ce qui caractérise le diabète de type 1?

Le diabète peut principalement se manifester sous deux formes: le diabète de type 1 et le diabète de type 2. Quand bien même leur origine est différente, ces deux types de diabète se caractérisent par une concentration de sucre dans le sang supérieure à la normale. Dans le diabète de type 1, le pancréas perd sa capacité à produire de l’insuline, car le système immunitaire attaque et détruit les cellules pancréatiques responsables de la production de cette hormone. Les causes exactes n’ont pas encore été éclaircies, mais il semble que parmi les facteurs responsables du processus la composante génétique soit prédominante. Cependant, le simple fait d’hériter des gènes responsables du développement du diabète ne semble pas être suffisant pour développer cette maladie. Pour cette raison, il est probable que l’apparition du diabète de type 1 soit également liée à des facteurs environnementaux auxquels la personne est exposée, notamment des virus.

Qu’est-ce que le virus de la grippe A – sous-type H1N1?

En 2009, il y a eu une épidémie causée par un nouveau type de virus de la grippe A, appelé « grippe porcine ». Dans des conditions naturelles, il existe plusieurs sous-types de virus grippaux de type A, mais le sous-type H1N1 apparu en 2009 a été responsable de la pandémie.
Le virus / sous-type de grippe A H1N1 était le résultat d’un échange de matériel génétique de virus différents, résultat du croisement de deux virus de la grippe porcine contenant des gènes d’origine humaine et aviaire. Cette forme grippale, également appelée grippe A / H1N1 ou grippe porcine et inconnue jusqu’en 2009, s’est répandue suffisamment pour devenir une véritable pandémie ayant causé des centaines de décès et des dizaines de milliers d’infections dans le monde, la plupart concentrés en Amérique, en Asie et en Afrique.

Que nous disent les études sur le lien entre grippe et diabète?

De nombreuses études suggèrent une corrélation entre les infections des voies respiratoires et le diabète de type 1. Sur la base de ces études, une équipe de scientifiques** a émis l’hypothèse que le virus de la grippe A pourrait être l’une des causes déclenchantes du diabète de type 1. Cette équipe a testé « In vitro » la capacité du virus H1N1, à l’origine de l’épidémie de grippe de 2009, à infecter et à endommager les îlots pancréatiques entraînant une altération du métabolisme du glucose. Les chercheurs ont donc cherché des preuves corrélant l’infection grippale A avec le diabète, à la fois directement et indirectement. Bien que cette recherche soit toujours en cours, les premiers résultats ont suscité un intérêt particulier: il a en effet été démontré que le virus H1N1, souche grippale de type A, est capable d’infecter les cellules pancréatiques chez les mammifères et de se reproduire au sein d’eux « à la fois in vitro » et « in vivo », bien qu’il n’ait pas été possible de définir avec certitude si il était capable de causer des dommages fonctionnels liés au diabète**.

Qu’en pense la communauté scientifique?

La recherche est en cours depuis trois ans et a également été publiée dans le prestigieux Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism. La chercheuse Dr Ilaria Capua et le professeur Lorenzo Piemonti, directeur de l’Institut de recherche sur le diabète de l’IRCCS San Raffaele à Milan, étaient assistés d’une équipe composée non seulement de membres de l’IRCCS, mais également de chercheurs de l’Institut Zooprophylactique expérimental de Venise de Legnaro. Le Dr Capua est un virologue auteur de divers textes sur le monde des virus et, en lien avec l’étude, elle a publié les déclarations suivantes: « (…) les résultats de nos recherches permettent d’inclure le virus de la grippe parmi les agents qui, dans certaines circonstances, ils peuvent déclencher le diabète ». Cependant, ces données «ne sont pas concluantes. (…) Des études complémentaires seront nécessaires (…) ».
Le sujet a également été abordé par la communauté scientifique internationale. Des études rétrospectives*** menées sur la base de données des patients en Norvège ont notamment tenté de déterminer, du point de vue épidémiologique, si l’infection par le H1N1 était associée à une incidence accrue du diabète de type 1. Il en ressort que l’incidence du diabète de type 1 a doublé chez ceux qui ont eu recours au système de santé ou à spécialiste dans le cadre de la grippe A / H1N1. Mais, une fois encore, il est souligné qu’il est difficile de prouver cette corrélation avec certitude. Les chercheurs suggèrent toutefois que les infections respiratoires pourraient jouer un rôle dans l’étiologie du diabète, bien que d’autres études et recherches soient encore nécessaires.

En résumé, sur la base des conclusions de l’étude du professeur Piemonti, il semble donc que « la recherche du lien possible entre grippe et diabète reste ouverte ».

Pandemic influenza and subsequent risk of type 1 diabetes: a nationwide cohort study

** Influenza virus and type 1 diabetes

*** Study of 2009 H1N1 pandemic influenza virus as a possible causative agent of diabetes

Catégorie : Type 1,

Partager
Article liés

Comment effectuer sa surveillance de la glycémie à l’aide de lancettes et sans douleur

Douleur neuropathique liée au diabète : symptômes et prise en charge

Comment reconnaître les signes et les symptômes du pied diabétique et que faire

Décalogue de conseils pratiques pour le soin des pieds au quotidien


Restez informé de toute l'actualité

cookie