Les 9 symptômes du diabète de type 1 et de type 2 à connaître

Les 9 symptômes du diabète de type 1 et de type 2

Au cours des dernières semaines, vous avez remarqué une soif en augmentation et une certaine fatigue. La nuit, vous vous réveillez parce que l’envie d’uriner est de plus en plus fréquente et la balance commence à baisser, signe d’une perte de poids. Maintenant vous cherchez à comprendre si tous ces signes d’inconfort peuvent réellement être des symptômes de mauvaise santé. Peut-être que cela pourrait être du diabète, mais n’ayez pas d’inquiétude: nous allons voir ensemble quels sont les symptômes du diabète de type 1 et de type 2 et, si vous souffrez de ces symptômes, comment faire pour vous assurer qu’ils sont effectivement liés au diabète.

Qu’est-ce que le diabète et quelle en est la cause?

Ce que l’on appelle le diabète de type 1, appelé également diabète sucré précédemment, est une affection chronique caractérisée par des taux élevés de glucose (sucre) dans le sang et un ensemble de troubles métaboliques. Le diabète de type 1, généralement appelé simplement diabète, était déjà identifié comme une affection associée à une « urine sucrée »: une glycémie élevée (hyperglycémie) conduit à la libération de sucre en excès dans l’urine, d’où provient l’expression « urine sucrée ».

Dans notre corps, c’est l’insuline, une hormone produite par le pancréas, qui abaisse le taux de glucose dans le sang: l’absence ou la production insuffisante d’insuline ou le manque de sensibilité des tissus de l’organisme sont les mécanismes à l’origine du diabète. Par exemple après avoir mangé, l’insuline diminue automatiquement le taux de glucose dans le sang en favorisant son absorption et sa métabolisation par les cellules de notre corps. Chez les diabétiques, l’absence ou la production insuffisante d’insuline ou le manque de sensibilité des tissus de l’organisme provoque une hyperglycémie. En tant que maladie chronique, vous pouvez la maîtriser tout au long de votre vie sans problèmes majeurs, à condition que la thérapie soit accompagnée d’un mode de vie approprié et d’un régime alimentaire sain. Dernier point, mais non des moindres, la prise de conscience des risques liés au diabète: en vous informant, comme vous le faites maintenant, vous pouvez apprendre à reconnaître et à prévenir les complications du diabète.

Pourquoi parle-t-on de diabète de type 1 et de type 2 et quels en sont les symptômes

Peut-être avez-vous déjà entendu parler, dans le passé, du diabète insulino-dépendant et non insulinodépendant, voire du diabète juvénile et du diabète de l’adulte, car le diabète de type 1 est généralement celui qui se manifeste déjà très jeune. En pratique nous nous référons toujours aux deux types de diabète, désignés aujourd’hui par type 1 et type 2.

Pour les deux types de diabète, les symptômes les plus courants sont les suivants:

– augmentation de la production d’urine
– soif excessive
– perte de poids
– faim accrue
– fatigue
– problèmes de peau
– cicatrisation lente des plaies
– infections à levures
– picotements ou engourdissements dans les pieds et ou les orteils

Parmi les facteurs de risque du diabète, il faut prendre en considération le surpoids ou l’obésité, un mode de vie sédentaire, des antécédents familiaux révélant déjà le diabète chez les plus proches parents, l’hypertension et le faible taux de HDL (considéré comme le bon cholestérol) dans le sang, ainsi que des taux élevés de triglycérides.

Comment se manifestent les 9 symptômes du diabète de type 1 et 2

Quand bien même vous avez remarqué certains des symptômes que nous venons d’énumérer, vous n’avez peut-être pas de diabète. Nous analyserons ensuite chaque symptôme spécifiquement pour comprendre son lien avec la maladie et que faire en cas de suspicion de diabète.

  • Les premiers symptômes du diabète sont ceux qui sont le plus étroitement liés à une glycémie élevée et à la libération de glucose dans l’urine: une quantité élevée de glucose dans l’urine peut provoquer une miction plus fréquente et entraîner une déshydratation.
  • À son tour, la déshydratation provoque également une soif plus grande et une consommation d’eau plus importante.
  • Une carence en insuline relative ou totale entraîne une perte de poids importante.
  • Alors que nous perdons du poids, nous constatons généralement une augmentation de l’appétit.
  • Certaines personnes, chez qui on n’a pas encore diagnostiqué de diabète, se plaignent également d’une sensation de fatigue, ce qui peut être corrélé au manque de glucose utilisé par les cellules du corps et qui se trouve alors à cours d’énergie.
  • Des nausées et des vomissements peuvent survenir chez ceux qui ne sont pas encore sous traitement et qui, sans pour autant entrer dans les détails techniques, sont dus à l’utilisation par les cellules de sources d’énergie alternatives au glucose.
  • Les problèmes cutanés apparaissent fréquemment chez les diabétiques ne suivant pas de traitement ou dont le traitement n’est pas adapté. En particulier, les infections fongiques de la peau et des ongles peuvent devenir la porte d’entrée d’infections plus graves. Elles doivent donc être immédiatement signalées au médecin et traitées à temps.
  • Les problèmes de cicatrisation des plaies sont principalement dus au fait que des taux élevés de sucre dans le sang entraînent une diminution du débit sanguin et de l’oxygène dans la plaie, diminuant le fonctionnement des globules rouges qui transportent les nutriments vers les tissus et réduisant l’efficacité des globules blancs luttant contre les infections.
  • Parmi les conséquences d’une glycémie élevée, il peut aussi y avoir un engourdissement des pieds: c’est en fait une maladie du système nerveux appelée aussi neuropathie diabétique, qui peut être maîtrisée grâce à une surveillance constante du taux de sucre et dont les symptômes peuvent également être soulagés grâce à des traitements spécifiques.

Comment savoir si je souffre de diabète?

Beaucoup de personnes ne savent pas dès le départ qu’elles sont atteintes de diabète, en particulier au début de la maladie lorsque les symptômes ne sont pas forcément présents ou pas aussi perceptibles que ceux que nous avons énumérés jusqu’à présent.

Il n’existe aucun moyen précis de savoir si vous êtes diabétique sans subir des tests sanguins spécifiques afin de déterminer votre glycémie, qui devra encore être évalué par un médecin. Si vous avez remarqué l’un des symptômes décrits précédemment, nous vous conseillons de commencer par en parler à votre médecin, qui pourra alors vous prescrire une des analyses, y compris la mesure du taux d’hémoglobine glyquée, et qui permettront de connaitre le taux de glucose dans le sang au cours des derniers mois et permettra donc un diagnostic correct.

En plus des neuf symptômes du diabète que nous avons énumérés, gardez également à l’esprit les facteurs de risque, en particulier pour le diabète de type 2. Avoir un régime alimentaire équilibré et un mode de vie sain sont essentiels.

Parmi les facteurs de risque, nous pouvons citer:

  • l’obésité et l’embonpoint
  • l’hypertension
  • le taux élevés de triglycérides et le faible taux de «bon» cholestérol (HDL)
  • un mode de vie sédentaire
  • un historique familiale
  • l’âge
  • le syndrome des ovaires polykystiques

Découvrez également notre article sur comment effectuer sa surveillance de la glycémie.

Catégorie : Type 1, Type 2,

Partager
Article liés

Comment effectuer sa surveillance de la glycémie à l’aide de lancettes et sans douleur

Douleur neuropathique liée au diabète : symptômes et prise en charge

Comment reconnaître les signes et les symptômes du pied diabétique et que faire

Décalogue de conseils pratiques pour le soin des pieds au quotidien


Restez informé de toute l'actualité

cookie