Prédiabète et poids : quelle relation?

Prédiabète et poids

Le surpoids et l’obésité sont des facteurs notoirement susceptibles de déclencher l’apparition du diabète de type 2. Cependant, même les personnes dont le poids correspond aux paramètres définis comme « idéaux » ne sont pas exemptes de la pathologie.

Dans les faits, un tiers des personnes de plus de 45 ans répondent aux critères définissant un pré-diabète, un état qui est l’antichambre du développement de la vraie pathologie. Cet état est caractérisé par une glycémie égale ou supérieure à 126 mg / dl mesurée à jeun ou par une glycémie égale ou supérieure à 200 mg / dl 2 heures après une prise de glucose de 75 g.
Une glycémie inférieure à 100 mg / dl est considérée comme normale.

Même ceux qui n’ont pas de problèmes de surpoids et d’obésité peuvent développer un diabète

Une étude de l’Université de Floride, publiée en 2016 dans la revue Annals of Family Medicine, a analysé les données de l’enquête nationale sur la santé et la nutrition, une enquête menée sur des adultes et des enfants aux États-Unis entre 1988 et 1994 puis entre 1999 et 2012. L’attention des chercheurs s’est plus particulièrement focalisée sur les personnes ayant un indice de masse corporelle compris entre 18,5 et 24,9, âgées de plus de 20 ans et n’ayant pas été diagnostiquées diabétiques.

Au cours de la première période étudiée, 10% des personnes examinées par le corps médical étaient en situation de pré-diabète, alors qu’au cours de la seconde période, ce pourcentage a atteint 19%.
Par la suite, en élargissant l’analyse à tous les plus de 45 ans, une augmentation du pré-diabète a été constatée, passant de 22% à 33%.

La recherche montre donc que ce sont précisément les personnes ne présentant pas de surpoids qui sont les plus difficiles à identifier dans les situations à risque de diabète, ces personnes ne subissant généralement pas de dépistage spécifique régulier.

L’étude montre que l’une des raisons pour lesquelles ces personnes peuvent également développer cette pathologie concerne le mode de vie et en particulier leur mode de vie sédentaire.

Si, vous aussi, bien que votre indice de masse corporel soit normal certains membres de votre famille sont diabétiques, il peut être judicieux de réaliser un simple test de dépistage du glucose sanguin en pharmacie afin d’identifier les éventuelles situations à risque.

Comme on dit : mieux vaut prévenir que guérir !

Découvrez également notre article sur qu’est-ce que le prédiabète : manifestation et prévention.

Catégorie : Alimentation, Prédiabète,

Partager
Article liés

Activité physique et diabète : conseils pour éviter l’hypoglycémie

Comment éviter l’hypoglycémie nocturne

Hypoglycémie chronique : comment la reconnaître et comment y faire face

Diabète et Google : 9% seulement s’orientent vers le médecin


Restez informé de toute l'actualité

cookie