Les douleurs neuropathiques : causes et symptômes

douleurs neuropathiques

On parle de neuropathie diabétique douloureuse lorsqu’une personne diabétique est associée à une neuropathie périphérique caractérisée par une lésion étendue des fibres nerveuses périphériques et des symptômes très douloureux. On estime qu’au moins 1 personne atteinte de neuropathie diabétique sur 3 développe des douleurs neuropathiques.

Causes

Le diabète, de type 1 ou 2, peut, s’il est mal géré, compromettre les nerfs périphériques (neuropathie périphérique) de deux manières:

  • Altération circulatoire (vasculopathie): au niveau des capillaires nerveux, il peut y avoir une réduction de l’irrigation sanguine (ischémie);
  • Altération métabolique: implique des lésions métaboliques directes des fibres nerveuses, telles qu’une accumulation de sucres entraînant un gonflement (œdème) du nerf ou la disparition de la gaine de myéline (démyélinisation) qui la recouvre.

Les symptômes

Les patients atteints de neuropathie douloureuse éprouvent, en plus des symptômes typiques de la neuropathie périphérique (fourmillements, démangeaisons, engourdissements, sensation de chaleur ou de froid excessive), une douleur aigüe symétrique qui se manifeste par des pulsations denses et des piqûres semblables à des piqûres d’épingle.

La douleur survient principalement au repos et la nuit et est déclenchée de manière excessive par un stimulus douloureux (hyperalgésie) ou par des stimuli qui, dans des conditions normales, ne devraient pas causer de douleur (allodynie).

Les symptômes neuropathiques douloureux, souvent très intenses, ôtent toute force et font leur apparition surtout la nuit.

Les douleurs neuropathiques affectent considérablement la qualité de la vie, car elles perturbent les activités quotidiennes et le sommeil.

Il a également été démontré que la présence de douleur chronique augmentait le risque de difficulté à se prendre en charge soi-même dans le traitement du diabète. Cela concerne la prise de traitement, l’activité physique, le respect du régime alimentaire, les soins des pieds et même la surveillance glycémique.

L’évaluation objective de cette question peut être difficile, à tel point que plus de 39% des cas ne reçoivent pas de traitement adéquat.

N’ignorez pas les premiers signes de complications dans l’espoir qu’elles disparaîtront. Un traitement rapide est essentiel pour éviter que les problèmes ne s’aggravent.

Catégorie : Neuropathie,

Partager
Article liés

La transpiration des pieds : un symptôme à ne pas sous-estimer !

Douleur neuropathique liée au diabète : symptômes et prise en charge

Comment reconnaître les signes et les symptômes du pied diabétique et que faire

Décalogue de conseils pratiques pour le soin des pieds au quotidien


Restez informé de toute l'actualité

cookie